IRFA > Actualités > Les podcasts de l’été (2/5) : « Saint et martyr, héros et superstar : la mémoire du P. André Kim Taegǒn (1821-1846) » 

Les podcasts de l’été (2/5) : « Saint et martyr, héros et superstar : la mémoire du P. André Kim Taegǒn (1821-1846) » 

Publié le 21/07/2022

Retour aux actualités

Les podcasts de l’été (2/5)

L’IRFA complète sa série de podcasts en vous proposant de visionner cette conférence depuis votre lieu de vacances ! 3 autres podcasts sont à suivre.

Retrouvez la conférence du Pr. Pierre-Emmanuel ROUX (Université Paris Cité), historien de l’Asie orientale (XVIIe-XIXe siècles), donnée à l’IRFA le 7 décembre 2021 :

Saint et martyr, héros et superstar : la mémoire du père André Kim Taegǒn (1821-1846) dans l’Église sud-coréenne et au-delà

André Kim Taegŏn a laissé à la postérité l’image du premier prêtre catholique coréen et d’un saint martyr. Notre conférence cherchera toutefois à dépasser l’histoire religieuse du personnage pour suggérer qu’une approche plus globale, incluant les dimensions sociale, politique, diplomatique et juridique, s’avère bien plus fructueuse pour comprendre la trajectoire de cet homme peu ordinaire. Nous montrerons que la vie de Kim Taegŏn fut davantage celle d’un intermédiaire clandestin et d’un « passeur religieux » au service d’une « religion de contrebande » que celle d’un simple prêtre attaché à des travaux pastoraux et d’une figure marquante de l’Église coréenne au XIXe siècle.

Le destin particulier de ce jeune martyr explique pourquoi il a été vénéré à partir du vingtième siècle comme le saint patron du clergé coréen et le plus grand héros du catholicisme péninsulaire. Au-delà du processus même de la canonisation, nous examinerons les « vies posthumes » de Kim Taegŏn dans le cadre de la fabrique des héros dans la Corée moderne, de l’indigénisation progressive de l’Église coréenne et des récents développements du tourisme religieux, pour aboutir au patronage de l’Unesco en cette année 2021 pour les commémorations du bicentenaire de sa naissance. Il n’est pas exagéré de dire que l’inventaire des mémoires et des souvenirs sur la personne de Kim Taegŏn résume toute l’histoire du catholicisme coréen et démontre pourquoi ce religieux est devenu plus généralement une icône culturelle qu’un simple saint catholique.





Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter