IRFA > Archives

L’IRFA conserve 800 mètres linéaires d’archives produites par les prêtres des Missions Étrangères de Paris dans le cadre de leurs activités.

Ce fonds constitue une documentation d’une continuité exceptionnelle, remontant au milieu du XVIIe siècle, ce qui en fait – pour documenter l’histoire de certains pays d’Asie – la source la plus ancienne disponible en France.

Pour accéder aux inventaires détaillés, cliquer sur les pavés ci-dessous : 

Nature du fonds

Les premiers éléments du fonds remontent aux années 1640 avec les correspondances des fondateurs des MEP avant même leur envoi en Asie (1658) et l’ouverture du séminaire de Paris (1663). Tous les documents relatifs à la création des MEP, qu’il s’agisse des échanges avec Rome, des actes de fondation à Paris ou des rapports de voyage des premiers missionnaires, ont été précieusement conservés jusqu’à aujourd’hui.

Du XVIIe au XXe siècle, la nature des documents rassemblés aux archives MEP à Paris varie peu : rapports adressés par les missionnaires à leurs évêques sur place, aux responsables du séminaire de Paris et au Saint-Siège ; courrier des missionnaires à leurs familles et à leurs confrères ; documents administratifs et comptables émanant des procures, en particulier de celles de Paris, de Rome, de Macao/Hong Kong ; compte-rendu des réunions des organes décisionnaires ; archives des institutions relevant des MEP, comme les séminaires, les paroisses etc. On y trouve en particulier une foisonnante collection de documents produits directement sur le terrain, en Asie : manuscrits et tapuscrits de travaux linguistiques ; carnets de type ethnographique ; diaires et journaux ; documents en langue asiatique relatifs à la liturgie, aux enseignements catéchétiques, aux constructions de bâtiments et à la vie quotidienne…

En effet, le fonds ne contient pas exclusivement des documents produits ou reçus à Paris : y a aussi été versée peu à peu une grande partie des archives produites en Asie, par l’intermédiaire de campagnes de collecte. En 1877, le Séminaire de Paris rapatrie par exemple les archives de la procure générale de Hongkong. Vingt ans plus tard, c’est au tour du Père archiviste Adrien Launay d’aller collecter les archives des vicariats MEP d’Inde et de Chine, au cours d’un voyage en Asie. Plusieurs autres fonds de missions ont été rapatriés au XXe siècle et continuent à l’être.

En consultant ces documents, écrits sur papiers européens ou de production locale, il faut parfois se représenter leur contexte de production et les difficultés matérielles auxquelles étaient soumis leurs scripteurs : « Le grand souci des missionnaires, surtout durant les deux premiers siècles, est d’assurer le recrutement et de transporter les gens, les fonds et les correspondances, à une époque où  l’aller-retour d’un courrier entre l’Indochine et la France prenait entre 3 et 4 ans au XVIIe siècle, un peu moins au siècle suivant grâce à la présence à Canton de la Compagnie française des Indes » (F. Mantienne).

Historique de la conservation

Dès la fondation de la Société des Missions Étrangères, les archives ont été rassemblées et conservées avec soin. Leur premier conservateur semble avoir été Jean-Marc Odam, laïc affecté vers 1680 au soin des affaires matérielles du séminaire. Sont également restés dans la mémoire de l’institution les noms de certains de ses successeurs, Bertrand Capmartin (1752) et André Bramany (de 1776 à 1793).

Suite à la suppression des communautés religieuses et des congrégations régulières, des scellés sont déposés sur la bibliothèque des Missions Étrangères le 3 mai 1792. Les livres sont saisis ainsi qu’une partie des archives. Une partie des archives disparait à cette époque, en particulier celles concernant le Canada. D’autres documents, devenus biens nationaux, sont aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de France, à la Bibliothèque Mazarine, à la Bibliothèque de l’Arsenal et aux Archives nationales. Certaines archives y ont été copiées au XIXsiècles, ces copies certifiées conformes étant ensuite réintégrées aux archives MEP.

Il faut attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour que les archives commencent à être classées de façon systématique, sous l’impulsion du P. Jean Tesson puis du P. Joseph Voisin. En 1867, le P. Jean Rousseille est nommé archiviste. C’est sous sa direction que l’ensemble des documents alors disponible est rassemblé par thème sous forme de registres reliés. En 1871, lors de la Commune, le P. Rousseille parvient à mettre les archives à l’abri, sans aucun dommage. Le P. Adrien Launay prend sa suite en 1884. Rassemblant une équipe de confrères prêtres et séminaristes, il se met à la tête d’une gigantesque entreprise d’identification débouchant 10 ans plus aux tables analytiques qui détaillent le contenu de chacun des registres. A sa mort en 1926, le P. Launay aura publié une histoire de chacune des missions, un atlas et de nombreux ouvrages relatifs aux MEP.

Au cours du siècle qui nous sépare désormais d’Adrien Launay, plusieurs pères archivistes, tous anciens missionnaires, se sont succédé : les PP. Henri Sy (jusqu’en 1949), Hubert Monjean (de 1950 à 1957) en collaboration avec Henri Simonin, Jean Guennou (de 1958 à 1981) en collaboration avec Pierre Grasland et Joseph Devisse, Jean-Baptiste Vérinaud (de 1981 à 1987), Jean-Paul Lenfant (de 1987 à 1992), Gérard Moussay (de 1993 à 2010) et Bernard Jacquel (de 2010 à 2019). Tous ont collecté, classé, fait connaître les œuvres de leurs confrères par la rédaction de notices nécrologiques et valorisé les fonds par de nombreuses publications.

Bibliographie

LAUNAY, Adrien (MEP) : consulter l’ensemble de ses publications

MOUSSAY, Gérard (MEP), dir., Bibliographie des Missions étrangères. Civilisations, Religions et Langues d’Asie, Paris : Les Indes Savantes-MEP, 2008, 607 p.

MOUSSAY, Gérard (MEP), « Brève histoire des archives des Missions étrangères de Paris » in Missions étrangères de Paris, n°406, 2006, p. 27-33

MOUSSAY, Gérard (MEP), « Archives des Missions étrangères concernant l’Inde » in Les relations entre la France et l’Inde de 1673 à nos jours, dir. J. Weber, Paris : les Indes Savantes, 2002, p. 327-348

PASQUALETTO, Cécile, Inventaire descriptif des archives des Missions étrangères de Paris concernant le Siam (1691-1710), mémoire sous la dir. de G. Delouche, Paris, 1995, 143 p.

PERRAULT, Lucie, « De nouveaux documents inédits de Malaisie et de Singapour aux archives MEP », in Missions étrangères de Paris, n°519, 2016, p. 28-31

TRAN, Anh Dung, L’apport du fonds de la Cochinchine (1845-1885) des archives des Missions étrangères de Paris à la connaissance du Vietnam de l’époque, mémoire sous la dir. de Nguyên Thê Anh, Paris, 1996, 181 p.

Fonds complémentaires en Europe

Archives nationales de France (Pierrefitte/Seine) : voir en particulier les cotes H/5/3309-H/5/3310, H/5*/3311-H/5*/3317, H/5*/3320-H/5*/3321 M/203-M/205 et MM/501-MM/533 S//6866-S//6879 CP/N(III)/Seine/467

Archives diplomatiques françaises (La Courneuve et Nantes)

Archives nationales d’outre-mer (Aix-en-Provence)

Bibliothèque Mazarine : Voir le catalogue et en particulier Ms 1481, Catalogue de la bibliothèque du séminaire des Missions étrangères

Bibliothèque nationale de France (Paris), département des manuscrits

Archives de la Congrégation pour l’Evangélisation des peuples (Vatican) : cf. KOWALSKY (Nicolas) et METZLER (Josef), Inventory of the Historical Archives of the Sacred Congregation for the Evangelization of Peoples or « Propaganda Fide », Rome : Pontificia Universitas Urbaniana, 1983, 170 p.

Archives des Œuvres pontificales missionnaires (OPM)

Archives d’autres congrégations missionnaires : voir l’annuaire des services d’archives ecclésiastiques en France.

Archives de l’IrAsia / Maison Asie-Pacifique (Aix-en-Provence)

 

Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter